Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

L’araignée et sa rose

6 Juillet 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #ANIMAUX

Il est bon de savoir que les araignées sont des prédatrices et qu’elles ont un rôle important à jouer concernant la régulation des insectes. J’essaie de les protéger en leur laissant le soin de faire leur travail en me débarrassant des insectes qui peuvent parfois être dangereux comme les insectes qui transmettent des maladie du genre paludisme et autres.

Bien entendu en me promenant dans ma petite jungle, il n’est pas rare que mon chemin soit barré par une toile que je n’ai pas remarqué et que les fils  de soie d’une gentille araignée soient collés sur mon visage. Comme je dispose d’une toiture qui fait bien 400 mètres carrés, elles ont tout loisir de réaliser leurs toiles car il est évident que le grand nettoyage n’est pas réalisé tous les jours et comme la toiture comporte des endroits inaccessibles de par leur hauteur, c’est pour le plus grand bonheur de mes amies les araignées. Oui, je sais que les arachnophobes ne me suivraient pas dans mes ballades journalières mais pour ma part cela m’amuse de me rendre compte de l’ingéniosité que doivent déployer ces petites bêtes pour satisfaire leur appétit.

Ainsi il m’est arrivé de distinguer une araignée qui s’est postée sur une rose et qui attend patiemment sa proie: un insecte polinisateur qui vole de fleur en fleur, attiré par leur nectar. Il y a de nombreuses araignées dont certaines ont des comportements divers et si beaucoup d’espèces tissent des toiles, il y en a d’autres qui sautent sur leur proie pour les capturer. Cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas capables de tisser un fil qui peut lui servir de corde de rappel pour quitter une fleur en cas de danger ou si elle est dérangée. Il existe même des araignées qui sont capables de changer de couleur en fonction de la fleur qu’elles auront choisi. Et il est évident que l’araignée qui aura ce comportement ne se positionnera pas au milieu d’une fleur, mais plutôt sur le côté de la fleur pour permettre aux insectes de venir se poser au centre de la fleur. Bien que la couleur jaune des pattes de notre araignée puisse ne pas vraiment correspondre à la couleur de la rose, il faut dire qu’elle a fait des efforts pour adapter la couleur de son abdomen à celle de la rose en question. Mais après tout, peut être qu’elle adapte son camouflage au gré des fleurs qu’elle visite et que sa palette de coloris n’est pas parfaite.

J’ai remarqué qu’ici sur la côte Est de Madagascar de nombreuses espèces différentes d’araignées étaient présentes car il est évident que si les insectes sont nombreux, les prédateurs le sont également. Ainsi il y a certains oiseaux comme les engoulevents qui se nourrissent d’insectes à la tombée de la nuit ou au lever du jour, puis il y a des lézards et autres geckos et grenouilles arboricoles qu’on peut voir tous les jours et pour qui les insectes sont au menu. Je ne parlerai pas des poissons qui peuplent les nombreux lacs et rivières qui ne répugneraient pas à se délecter d’une belle sauterelle bien dodues qui aurait atterri par mégarde à la surface de l’eau. Et naturellement il y a des insectes également comme la mante religieuse pour qui ce régime alimentaire est à l’ordre du jour également.

En fait, il y a tellement de choses qui peuvent attirer notre attention, pour peu qu’on soit capable de s’arrêter devant ce qui pour la plupart des personnes est insignifiant et qui pourtant fait partie de notre vie car nous ne somme en tant qu’humains qu’un maillon de la chaine du vivant.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Pierre 06/07/2021 09:19

Comme toujours, un régal de te lire. Bon je vais tisser ma toile, comme disait Picasso, sur les réseaux sociaux afin de
capturer une lapine bien dodue. Euh non, pas maintenant, je suis dans la villa du Maréchal Foch où l'on m'ordonne d'enquêter sur les blanchisseurs d'argent.
Veloma
JP

MADAGASTON 06/07/2021 09:32

Il m'est arrivé ici aussi de blanchir de l'argent sale... mais au sens propre du terme car certains billets sont si crasseux qu'on n'arrive plus à distinguer leur valeur.
Ainsi j'avais un tas de billet que j'ai mis dans une bassine et l'un après l'autre je les ai brossé avec de la lessive afin d'enlever la couche de crasse qui les recouvrait.
En ce qui concerne les gros exportateurs ici à Madagascar, ils vendent leurs produits à l'étranger puis ils encaissent les devises sur un compte en dehors de Madagascar... sauf que tout à une fin et que le gouvernement est en train de mettre son grain de sable dans ce rouage.
En fait pour démasquer les blanchisseurs professionnels, il suffit d'enquêter sur leur train de vie car si un vieux retraité se ballade en Ferrari et déclare 12 000 € de revenus par an c'est qu'il y a anguille sous roche.