Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

cuisine

Le secret de l’omelette de la mère Poulard

20 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Hier soir, ma divine Sergine qui excelle en cuisine était en manque d’inspiration et elle est venue me demander de chercher sur internet comment elle pourrait bien préparer ses crevettes mais comme elle n’avait pas envie d’allumer le four à bois et comme nous ne possédons que ce four là, il n’y avait pas trente six solutions autres que de faire frire les crevettes roses fraîchement pêchées par les piroguiers dans une poêle.

Mais comme nous avions déjà consommé à maintes fois des crevettes à l’ail et à toutes les sauces, elle voulait une recette qui sorte de l’ordinaire. Alors je lui ai conseillé de réaliser une omelette aux crevettes… mais pas n’importe quelle omelette… mais la célèbre omelette à la mère Poulard.

Le restaurant de la mère Poulard qui se situe au cœur du non moins célèbre Mont Saint Michel a déjà attiré d’innombrables touristes ainsi que les plus grandes vedettes du show business, de la politique et autres dans ce restaurant depuis plus de 130 ans. Et c’est dans ce restaurant que la mère Poulard régalait ses convives avec sa fameuse omelette soufflée, unique au monde et dont elle a gardé le secret jusqu’à sa mort.

Je veux bien vous révéler le secret de l’omelette de la mère Poulard que j’ai eu jadis l’occasion de déguster au Mont Saint Michel (non, je n’ai pas consommé la mère Poulard mais son omelette).

En fait c’est très simple à réaliser car il suffit de séparer les jaunes d’œufs des blancs, de battre les blancs en neige et les jaunes… en jaune. Puis on verse les jaunes dans la poêle à frire et on incorpore les blancs monté en neige ferme petit à petit puis en mélange et on y introduits les crevettes également coupés en petits morceaux qui auront été frits préalablement avec quelques légumes.

Non, je vous en prie, ne me remerciez pas avant d’avoir goûté cette recette inédite.

 

Lire la suite

Le destin du lapin zinzin

10 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Je ne sais pas si ce sont ses pensées sexuelles qui ont déréglé les zones vitales du cerveau de mon lapin, mais sans raison il s’est mis à s’agiter et à se cogner la tête dans les parois de son clapier.

Je l’ai donc sorti de son clapier et je l’ai posé dans l’herbe mais il s’est couché sur son flanc comme s’il était à moitié groggy. Puis après quelques heures il avait l’air de s’être remis de son comportement anormal et je l’ai remis non pas dans son clapier mais dans un enclos abrité et il a passé ainsi une semaine à gambader tranquillement puis à manger de nouveau comme si rien ne s’était passé.

Puis un matin en revenant dans l’enclos pour le nourrir, je l’ai trouvé de nouveau couché sur son flanc en grinçant des dents. Je me suis dit qu’il avait certainement un problème sérieux et qu’il n’était pas raisonnable de le laisser souffrir ainsi plus longtemps et comme il n’avait pas de signes de maladie apparente, je me suis dit qu’il serait bon de mettre fin à ses jours et de chercher une bonne recette pour qu’il ait une fin mémorable et que le monde entier puisse avoir de lui une image réjouissante.

Donc je me suis résolu à accomplir mon crime en le faisant souffrir le moins possible puis après l’avoir dévêtu puis vidé je l’ai désossé entièrement et j’ai mis les os à bouillir lentement dans de l’eau pendant 24 heures afin d’en faire un bouillon que j’ai filtré puis mis dans un bac à glaçon que j’ai congelé afin de pouvoir mettre un cube de bouillon de lapin dans mes soupes aux choux comme on le faisait dans le temps.

Puis j’ai trouvé une recette originale où on prend un grand plat en tôle qu’on tapisse de papier sulfurisé puis on tapisse le fond du plat avec des pommes de terre râpées, essorée en pressant entre ses doigts, puis on y met des légumes coupés en dés, des lamelles de champignons noirs et enfin la viande de lapin le tout rissolé dans une poêle avant de le mettre dans un plat puis on y met du fromage râpé et on roule le tout avant d’enfourner dans le four à bois.

Le lapin zinzin est le lapin blanc aux yeux rouges.

Et un peu plus tard, voici le destin du lapin zinzin.

 

Lire la suite

Du vert, du rouge et du poisson.

7 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Sans être un crudivore, j’aime bien avoir tous les jours mon assiette de crudités car selon certains spécialistes en la matière, c‘est dans le cru que se trouvent les ingrédients pour rester plus longtemps en vie en bonne santé.

Du haut de mes soixante treize piges, je n’ai toujours pas de pilules et autres médicaments à prendre car même si ma femme s’inquiète dès que je pousse le moindre soupir ou  toussotement, elle veut que je me soigne avec des feuilles de niaouli ou autres médicaments naturels. Mais je persiste et signe en me déclarant en pleine possessions de mes moyens physiques... et de mes facultés mentales d’après mon diagnostic tout personnel.

A mon humble avis il faut trois choses et pas plus pour vivre sainement :

  1. De l’air pur, près de l’océan où je réside l’air est plus riche en oxygène et en ions négatifs ce qui est positif et un bonus pour système respiratoire et le fonctionnement cardiovasculaire.
  2. De la nourriture saine non traitée et si possible sans avoir effectué des tas de kilomètre entre le lieu de production et l’assiette. Pour ma part à Madagascar les traitements chimiques sont bien trop onéreux pour les producteurs locaux qui préfèrent laisser la nature offrir ce qu’elle peut ou ce qu’elle veut. Bien entendu les bananes par exemple noircissent au bout d’un ou deux jours. Ce qui à mes yeux est un indice que ce sont des fruits non traités.
  3. Bien entendu il faut hydrater son corps et pour ma part, c'est de l’eau du robinet qui ne contient pas de chlore car elle provient de mon puits et cette eau est très ferrugineuse. Pour donner un meilleur goût à cette eau bénéfique je fais infuser de la citronnelle ce qui me procure un fameux Lemon tea que je consomme tous les jours en plus naturellement des jus naturels qu’on peut faire soi-même tout le long de l’année avec des fruits frais. Je n’insisterai pas sur le café car ici à Madagascar c’est évidemment aussi le pays du café.

    Tomates, chair de pamplemousse, salade verte, oignons, pavé de poisson à la moutarde et aux baies roses... une entrée simple et savoureuse quand elle est parfumée avec un peu de jus de citron, du sel, du poivre et un peu d'huile d'olive extra vierge.

Lire la suite

Tortillas olé !

7 Avril 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Quand ma divine Sergine se met à faire la cuisine, on en salive d’avance car elle aime inventer des trucs qui existent certainement déjà, mais elle préfère cuisiner selon ses propres idées avec ce qu’elle a sous la main. 

Donc comme j’ai commandé de la farine de maïs, elle a mélangé cette farine avec de la farine blanche puis une cuillère à soupe d’huile d’olive extra vierge, une cuillère à café de sel, curcuma, poivre etc., le tout dilué avec un demi verre d’eau et puis il n’y a plus qu’à pétrir, pétrir et encore pétrir avant de prendre son rouleau à pâtisserie initialement prévu pour m’attendre derrière la porte quand je rentre trop tard mais comme j’ai pris la résolution de ne plus sortir elle s’est résolue à utiliser son rouleau à pâtisserie pour étendre sa pâte aussi finement que possible puis la mettre à la poêle pour en faire une espèce de crêpe qu’elle a roulé après cuisson en introduisant des crevettes hachées, des herbes, quelques légumes et voilà le résultat après en avoir avalé la moitié.

 

Lire la suite

Miam miam !

30 Mars 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Je me suis procuré dernièrement quelques kg de farine de blé dur et naturellement ma divine Sergine qui excelle dans la cuisine nous a mijoté une tourte fourrée avec de la chair de camarons hachés menu qui sont de grosses crevettes roses de Madagascar pêchées à la pirogue dans l’océan indien à un jet de pierre de la résidence où nous habitons.

Elle n’a pas voulu dévoiler les autres ingrédients qu’elle a ajouté à la farce mais en tout cas ce n’était pas une plaisanterie car tout le monde a regretté que la tourte ne soit pas plus grande et qu’on n’a pas pu la partager en de plus gros quartiers. Bien entendu il y avait aussi de la salade verte et autres crudités en accompagnement et si je suis sage elle a promis de réitérer son exploit.

Ah oui vraiment , Madagascar est le paradis sur terre pour les vieux retraités français qui ne craignent pas les pandémies et qui ne sont pas masqués du matin au soir sous peine de récolter une amende salée.

 

Lire la suite

Un bon repas équilibré ?

19 Mars 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Bien entendu si on veut faire un bon repas équilibré il ne faut pas courir au supermarché et mettre dans son caddie des repas préparés ou des conserves dont on ne connait même pas la provenance et il en va de même des légumes frais qu’on trouve parfois dans les rayons bios car souvent le mal est fait et les traitements qui ont été faits par le passé restent dans la terre pour une certaine période. Enfin c’est ce que je pense et je laisse le soin de croire aux autres ce qu’ils veulent.

Je pense que pour faire un bon repas équilibré, il faut simplement consommer des aliments différents afin d’apporter à l’organisme le maximum de bienfaits.

Ici a Madagascar on a la chance de pouvoir manger toute l’année des produits issus de la région, que ce soit du poisson, de la volaille des lapins, des œufs, des légumes, des fruits en abondance et naturellement des produits laitiers yaourts et autres qu’on confectionne nous-mêmes mais cela n'est pas exhaustif car on trouve bien plus de choses comestibles ici qu'en France.

Sachant que les cuissons détériorent les vitamines, il est préférable de manger certains aliments crus, mais bien entendu, il est difficile voire impossible de manger des pommes de terre ou du riz cru. Mais on peut très bien manger des crudités comme de la salade verte, des carottes râpées, des tomates et autres, parsemé de persil, ail et oignons crus selon les goûts de chacun. Bien entendu si on ne veut pas avoir une haleine de chacal il vaut éviter de manger une tête d’ail ou un oignon entier. Par contre le jus de quelques rondelles de citrons ne pourra faire que du bien.

D’autant que certains fruits que je mange toujours crus, tout comme la majorité des personnes, sont accessibles toute l’année come les bananes mais à part pour réaliser un canard à l’orange, il ne me viendrait pas à l’idée de ne manger que des oranges, bananes, avocats et autre fruit en leur faisant subir une cuisson. Bien entendu je privilégie également les épices qui ne manquent pas ici à Madagascar car je produit déjà mon poivre vert, mes baies roses et autres herbes. Et bien entendu, il faut aussi de la matière grasse. Donc je privilégie d’assaisonner mes crudités avec de l’huile d’olive extra vierge qui coûte un bras mais quand on aime on ne compte pas dit le proverbe.

Bien entendu il n’est pas défendu de se faire de petits plaisir et de préférer manger ses galettes de poisson aux persil, ail, oignons, curcuma, gingembre et autres secrets frits dans un minimum d’huile.

 

Lire la suite

Les vrais miels et les faux miels.

12 Mars 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Ma femme qui ne me veut que du bien a acheté au marché local un litre de miel pour la somme d’environs 4 € le litre.

Moi qui ai mangé du vrai miel à la cuillère quand j’étais petit je m’étonnais de la valeur gustative exécrable du miel qu’on trouve ici car il est liquide au lieu d’être crémeux ou aggloméré.

Donc comment savoir si on est en présence d’un vrai miel ou d’un faux miel ?

C’est très facile :

Il suffit d’allumer une allumette et d’essayer de brûler un peu de miel. Si ça flambe c’est que c’est du miel pur et qu’il n’y a pas eu d’ajout d’eau.

Si on met un peu de miel dans de l’eau et si on y ajoute quelques gouttes d’iode et si la couleur varie au bleu c’est que le miel a été frelaté avec de l’amidon ou de la farine.

Encore plus simple, vous prenez un morceau de pain et vous le trempez dans du miel si au bout de dix minutes le pain aura durci c’est que le miel est pur s’il y a beaucoup d’eau dans le miel le pain deviendra mou.

D’après les infos que j’ai pu recueillir, de nombreux miels qu’on trouve sur les rayons des supermarchés sont des miels impurs ou faux miels.

En effet certains miels sont simplement des miels qui ne proviennent pas des abeilles mais sont des sirops de sucres agrémentés d’autres produits afin de tromper le consommateur tel que du glucose, du dextrose, de la mélasse, du sirop de sucre, du sirop de maïs, de la farine, de l’amidon etc. Dans les usines on fabrique n’importe quoi pourvu que cela rapporte de l’argent.

D’autant qu’avec les pesticides employés massivement, ont ne sait jamais si le miel est vraiment bio ou non.

Encore quelques trucs pour savoir si vous avez affaire à du vrai miel ou du faux miel car le vrai miel ne colle pas si on le frotte entre ses doigts alors que le faux miel a tendance à coller à cause du pourcentage élevé d’édulcorants et autres.

Le vrai miel est très épais et ne coule pas comme le faux miel.

Si vous chauffez du vrai miel il caramélise rapidement sans créer de la mousse contrairement au faux miel.

Cette énumération concernant les vais et faux miels n’est naturellement pas exhaustive car il existe bien d’autres méthodes pour reconnaitre un vrai miel d’un faux miel. Mais comme la production française couvre à peine un quart de la consommation, il est évident que les industriels en profitent pour fabriquer leurs miels à toutes les sauces et parfums inimaginables car l’homme est devenu un être avide de s’enrichir au dépend de ses semblables.

Et naturellement vous l’aurez deviné ce sont les chinois qui sont passé maître pour fabriquer des miels qui n’ont jamais vu la moindre abeille et qui inondent la planète avec leurs faux miels.

https://magazine.laruchequiditoui.fr/miel-industriel-le-gros-enfumage/

 

 

Lire la suite

Médicaments à prendre pour concurrencer Big Pharma.

7 Février 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Bien entendu il va y avoir une levée de boucliers car on ne touche pas aux médicaments qui sauvent la vie à des millions de malades… et cela n’est plus à prouver d’autant que ce n’est pas un pauvre hère comme moi, courbé sous le faix de sa grande ignorance qui peut juger ce qui est bon ou mauvais pour des malades… ou les futurs malades.

En fait, si on réfléchit un peu et si on met en branle ses deux neurones, il est un fait que les médicaments guérissent bien des malades... et pourtant, si on pensait à prendre des médicaments avant de tomber malade un peu comme si on se vaccinait contre maintes maladies ? Sauf que ces médicaments là n’auraient pas les effets secondaires ou indésirables parfois des médicaments trouvés en pharmacie.

Donc si on mettait toutes les chances de son côté pour ne pas devenir malade en aidant par exemple à renforcer son organisme, en boostant son système immunitaire au lieu de se laisser aller à consommer ce que le palais trouve bon mais qui ne l’est pas forcément pour notre organisme.

Mais quels sont donc ces médicaments ? Tout simplement les fruits et légumes les plus variés possibles, les champignons, l’ail et l’oignon (oui je sais il faut être habitué à avoir une haleine de chacal) mais on peut y remédier en ajoutant des fruits de mer et du poisson, les aliments contenant des pro biotiques comme la choucroute sans lard et autre cochonneries qui peuvent être remplacé par une choucroute de la mer avec du poisson et des fruits de mer par exemple. Le miel, le yaourt pro biotique, les artichauts, la chicorée, les avocats etc… Et boire du thé ou du kéfir au lieu d’embrasser la bouteille de bière, les verres de vins ou pire le verre de whisky ou de Pastis.

Mais tout dépend naturellement des personnes car ce qui est bon pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre et seuls sont habilités les hommes de science ayant un doctorat encadré au mur qui pourront mieux conseiller ce qui est bon pour nous.

Et ne prenez pas mes conseils au pied de la lettre car je ne voudrai pas être poursuivi pour exercice illégal de la médecine.

Ma production personnelle de tomates-cerises issue de graines de tomates biologiques bon traitées qui peuvent se ressemer à l'infini.. 

Légumes variés-crudités-poisson-kéfir un bon médicament pour renforcer son organisme contre ce qui pourrai lui nuire... ( ce qui ne veut pas dire que vous serez immunisé contre le stress oxydatif).

Lire la suite

Poisson de janvier.

28 Janvier 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Ou plutôt poisson tous les jours de l’année, ainsi pourrait se résumer le menu le plus apprécié sur la côte-Est de Madagascar.

Et en ce qui concerne la cuisson du poisson, on ne cherche pas à vouloir décrocher des étoiles au firmament de la fine cuisine car il suffit de préparer une marinade à base de sauce tomate et autres ingrédients tenu secrets par les cuisiniers de Madagascar et de placer ces tranches de poisson sur une grille au-dessus d’un tas de braises incandescentes.

En fait, comme ils ne parlent pas un mot de français et si on ne comprend pas le malgache on se contente de savourer ce qu’on reçoit sur son assiette sans discuter.

Il est vrai que le poisson de l’océan Indien est encore relativement épargné par la surpêche et on se contente de gagner sa vie en pêchant dans sa pirogue dès quatre heures du matin si l’océan houleux le permet.

Il arrive encore que des pêcheurs qui veulent prendre des risques se perdent en mer car l’océan peut être charitable en offrant ses fruits de mer et ses poissons mais quand l’océan ne veut pas… il ne veut pas.

 

Lire la suite

Quand mon fils de huit ans me fait la leçon.

20 Janvier 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Bon, il est vrai que j’ai maintenant plus de neuf fois l’âge de mon fils et que je dois donc en principe en savoir plus que lui car avec toutes mes erreurs passées j’ai appris beaucoup de choses.

Mais dernièrement mon fils qui adore regarder les dessins animés à la télé au moins autant que j’étais accroché à son âge aux aventures de Donald et autres dans la revue de Mickey est venu me dire qu’il fallait manger au moins cinq fruits et légumes par jour, ce qui prouve bien qu’on n’apprend pas que des bêtises en regardant la télé.

Comme je suis très sensibilisé moi aussi à mener un hygiène de vie exemplaire afin de pouvoir être à côté de mon fils le plus longtemps possible, afin qu’il m’apprenne encore plein de choses, je mange sainement et je bois sainement également car en plus de ma tasse de café local que je bois le matin, je bois des jus naturels, des thés à la citronnelle ainsi qu’une boisson au kéfir de fruits que je prépare moi-même tous les deux jours.

Je ne bois que très rarement des boissons alcoolisées et pas du tout d’alcool fort. Je ne mange pratiquement jamais des boîtes de conserve à part de temps en temps une boîte de sardines avec mes crudités du jour.

Ma divine Sergine qui excelle en cuisine me prépare des plats tous les jours composé de légumes frais et cuits.

Ainsi ces jours j’ai eu droit à du poisson panné avec des légumes crus et des légumes cuits au wok. J’aime bien les couleurs de ces aliments sains qui sont produits localement et sans pesticides ni autres traitements.

Mon fils de huit ans qui respire la joie de vivre au grand air dans notre brousse isolée du monde.

Lire la suite

Le Glaude, le Bombé et la soupe aux choux.

5 Janvier 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Je pourrai regarder mille fois ce merveilleux film avec des comédiens impayables qui nous ont fait rire aux larmes.

Quant à la soupe aux choux et autres légumes, comme dans le film, j’en raffole et rien que l’odeur avec le mélange de différents légumes ainsi que du gingembre râpé me fait déjà saliver d’avance.

Bien entendu, à Madagascar ce n’est pas un plat national et très peu de gentilés mangent ce genre de soupe. Ici c’est plutôt lasopy chinoise avec des nouilles et un morceau de viande avec quelques légumes qui n’ont rien à voir avec cette bonne soupe aux choux et légumes variés avec une saveur de « revenez-y ».

 Je me souviens étant gamin quand j’habitais encore chez mes parents, on avait droit, le dimanche après la messe, à la traditionnelle «rénflèchsaup » composée également de légumes et de viande de bœuf. Cette soupe où nageaient des auréoles de graisse à la surface n’était pas mauvaise non plus mais je préfère maintenant la soupe aux choux de Madagascar qui vous chatouille les narines, vous charme les yeux et vous ravit le palais.

Par contre, ne comptez pas sur les effets secondaires de la soupe aux choux pour appeler les extraterrestres  car je peux vous garantir que cela ne fonctionnera pas comme dans le film. D’ailleurs, je n’ai nulle envie de partir vers une autre planète car j’ai trouvé ma planète Oxo dans un petit coin de la brousse sur la côte-Est de Madagascar où j’ai bien l’intention de vivre jusqu’à 250ans… au moins.

Voici en image ma soupe aux choux... (ou du moins ce qu’il en reste)

Lire la suite

Repas de Noël

26 Décembre 2020 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Alors que la plupart des personnes ne pensent qu’à fêter avec des repas gastronomiques, pour ma part je ne déroge pas à mes habitudes et je mange comme tous les jours une assiette composée de mets sains et simples régionaux qu’on peut facilement se procurer et vendus souvent directement par les producteurs ou les pêcheurs, soit au bord de l’océan qui ne se trouve qu’à un jet de pierre ou au marché local qui se tient tous les jours à peu de distance.

Donc si les repas de la plupart des gentilés du pays se composent qu’une grande quantité de riz à chaque repas, avec souvent de petits poissons frits, pour ma part mes deux repas de la journée se composent essentiellement de légumes et de fruits très variés.

Donc pour exemple, mon repas de Noël était composé de crudités, carottes râpées, dés de tomates, oignons, ail, choux émincés assaisonné d'huile d'olive extra vierge, de vinaigre de cidre de Normandie, sel, poivre noir, poudre de curcuma et naturellement moutarde de Dijon etc. puis de légumes cuits composés de haricots verts, pommes de terre au gingembre et curcuma décorés de petites crevettes roses cuisinés à l’ail ainsi qu’une petite portion de riz blanc que j’ai nappé avant de manger de la sauce crevette à l’ail. Sans oublier ma boisson préférée à base de kéfir de fruits secs de tamarin et citron ce qui donne après fermentation de 24 ou 48 heures une boisson pétillante avec une saveur entre le cidre et la bière mais avec très très peu d'alcool (1 à 2%)

Ce n’est pas un repas de fête comme on l’entend en occident, mais comme pour moi c’est la fête tous les jours de l’année, je ne vais pas me priver de ce que j’aime plutôt que de me goinfrer de cochonneries, viandes rouges, de viande provenant de batteries d’élevage, pâtisseries et autres fruits et légumes traités et dénaturés, ou pire encore de plats préparés avec beaucoup de colorants, conservateurs et autres ionisations etc.

Mais que cela ne vous coupe pas l’appétit pour autant.

 

Lire la suite

Connaissez-vous les groumpakichelcha

30 Novembre 2020 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Dans l’Est de la France il y a des recettes qui font encore saliver de nos jour et l’une d’entre elles je l’ai emporté dans mes souvenirs à 10 000 km de ma terre natale jusqu’à Madagascar.

En effet, peu de personnes mangent des patates ici à Madagascar où le plat national est le riz le matin, le riz à midi et devinez quoi le soir ? Eh bien, du riz pour ne pas changer car cela pourrait perturber la bonne humeur malgache.

Bien entendu cela ne veut pas dire que toute la population se cantonne à ce plat et on peut trouver également de la cuisine chinoise, arabe, française et autres à Madagascar. Mais par contre de la cuisine de l’Est de la France il y en a très peu, et j’ai bien décidé d’apprendre à mon petit Schtroumpf Kévin de huit ans d’autres mets que ceux proposés à Madagascar.

Ainsi il m’est venu à l’esprit de réaliser avec mon fils Kévin des roumpakichelcha.    Bien entendu il a mis du temps à pouvoir prononcer ce mot barbare mais à force de lui répéter il a saisi et je pense qu’il se rappellera également de la recette qui est très simple à réaliser car il faut une poêle anti adhérente de préférence, un peu d’huile, des patates que vous râpez finement puis vous lavez et pressez les pommes de terre pour sortir l’eau et enfin avant de mettre dans la poêle, il suffit de rajouter en mélangeant des œufs avec des herbes et naturellement du poivre, gingembre, thym, persil, curcuma etc. enfin bref, tout ce qui vous tombe dans la main. Et surtout à ne pas oublier de prendre une bonne grosse poignée de sel d'incorporer dans la préparation quelques pincées et de jeter le reste derrière vous par-dessus votre épaule…(ceci pour les gens superstitieux… désolé je n’ai rien trouvé d’autre).

 

Lire la suite

Connaissez-vous le peanut butter des américains?

23 Juillet 2020 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

...Ou si vous préférez, vous pouvez l'appeler également beurre de cacahuète.
Alors, figurez-vous que j'habite justement au pays des cacahuètes qui se vendent au marché local... avec pratiquement pas de km au compteur car les vendeurs sont les producteurs eux-mêmes. Nous avons donc acheté un kg de cacahuètes décortiquées pour la modique somme d'environs un euro.
Puis nous avons fait griller légèrement ces cacahuètes dans notre four à bois avec du sable blanc pour ne pas les brûler. Ensuite nous les avons tamisé et débarrassé de leur peau rouge, et enfin nous les avons passé au mixer afin de les réduire en poudre, puis on a ajouté pour trois poignée à chaque fois une cuillerée à soupe de sucre et une cuillerée à café d'huile d'arachide, puis remixage afin de donner une bonne consistance pâteuse et c'était terminé.
Après avoir rempli des bocaux de cette pâte à tartiner, il ne restait plus qu'à... manger à la petite cuillère pour les gourmands.
Non... ne poussez pas ces cris d'orfraies. car même si le beurre de cacahuète contient 50% de lipides, il s'agit de "bon gras". En effet, il contient une majorité de gras insaturés et mono-saturés, que l'on retrouve aussi dans l'huile d'olive par exemple. Des bienfaits qui peuvent aider à lutter contre le mauvais cholestérol et à booster l'énergie.
Bien entendu il y a aussi la méthode sans sucre ou avec de la poudre de cacao car ici c'est également le pays des cacaoyer et des cannes à sucre. 
Oyé... Oyé, gentes dames, gentilshommes et vous aussi les damoiseaux, ici c'est l'Eden sur terre et pas besoin d'usines pour fabriquer soi-même toutes les douceurs qui enchantent notre palais.

Et voici une tartine composée d'une moitié de brioche qui sort tout frais du four de la divine Sergine et de notre beurre de cacahuète nature et chocolaté à la poudre de cacao naturel.

C'est pas booo la vie?

Et voici le beurre de cacahuète obtenu avec un kg de cacahuètes dont un demi-bocal avec de la poudre de cacao (Ce n'est pas la saison des cabosses de cacaoyer, donc il ne m'en restait plus beaucoup).

C'est sans additifs pour la conservation, sans colorants et sans huile de palme que vous trouvez dans la plupart de vos produits acheté au supermarché et qui sont la cause principale de la disparition de la biodiversité dans certains pays.

Ce beurre de cacahuète peut se conserver pendant un mois dans une glacière par exemple si vous ne possédez pas de réfrigérateur.

Lire la suite

La cuisine fine pour ceux qui confinent

17 Juillet 2020 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Elle a encore tapé dans le mille avec sa cuisine fine la Sergine, car après ses cigares fourrés, ses p'tits pains fourrés au poison voici qu'elle imagine une kiche aux légumes variés avec pommes de terres, poivrons, tomates, aubergines entre autre et poisson naturellement car on vient d'acheter la semaine dernière un thon de 15 kg fraîchement pêché ainsi qu'une centaine de camarons (grosses crevettes roses sauvages).
Hé oui dans le pays parmi le plus pauvre de la planète on peut vivre comme des princes en dépensant sa retraite pour le plus grand bonheur des gentilés du coin qui vous livrent les plus beaux poissons et camarons frais à domicile.
Pour rien au monde je ne voudrai retourner en France car ici j'ai trouvé tout ce que j'ai rêvé pendant toute ma vie. Une compagne qui veille sur moi comme du lait sur le feu, un Schtroumpf de huit ans qui est avide de tout ce que je peux lui apprendre car ici on n'est pas obligé de mettre les enfants dans une école pour uniformiser leur savoir sur celui des autres. D'autant que mon fils boit littéralement tout ce qui se dit sur les multiples chaînes de découvertes, et ce qui l'intéresse le plus c'est l'émission:" Comment c'est fait"car il se voit déjà en train de construire lui-même tout ce dont il rêve.
Quand je pense aux multiples PV que j'ai déjà payé en France, impôts et tout ce racket qui est organisé légalement en France qui est un des pays parmi les plus imposés au monde. Heureusement qu'ici les impôts, on ne connait pas quand on est expatrié et qu'on est résident. Mais après tout, le bonheur c'est comme trouver de l'eau dans un désert. Et de l'eau il y en tant qu'on veut en France aussi pour ceux qui le cherchent vraiment sans se lamenter sur leur sort.

Kiche aux légumes et poisson gratinée au four à bois.

Autre version de kiche avec des blancs d’œuf battu en neige pour alléger et aérer le matériel qui se trouve à l'intérieur.

Et voici la part qui vous aurait été réservée si vous m'aviez fait l'honneur d'une simple visite...

Lire la suite

Les p'tits pains au poisson

11 Juillet 2020 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #CUISINE

Et voici que ma cuisinière en chef a inventé une nouvelle recette qu'elle a appelé les p'tits pains au poisson.
Selon sa méthode habituelle la divine Sergine qui imagine dans sa cuisine loupe rarement ses tentatives pour innover. Et d'ailleurs comment le pourrait-elle puisqu'elle se donne du mal pour préparer selon les goûts de chacun en privilégiant des produits naturels plutôt que les produits transformés par l'industrie qui fabrique par exemple certaines "confiture de fraise" de Chine , un mélange qui ne contient aucune fraise mais uniquement des akènes (petits grains qu'on trouve sur les fraises.) et naturellement des produits chimiques et autres sucres à volonté,  ou encore la fameuse sauce bolognaise qui contient beaucoup d'eau pour mieux remplir un beau bocal avec une étiquette qui vante les mérites du produit. Et je ne parle même pas du miel qui n'a jamais été produits par des abeilles. et la liste serait bien trop longue pour décrire la malbouffe industrielle.
Non, la Sergine hache méticuleusement sa viande de poisson et ses légumes variés avec une machine qui comporte une manivelle et une vis sans fin, puis elle prépare sa pâte méticuleusement avant de faire revenir les ingrédient dans une marmite en fonte comme le faisaient nos grand-mères tout en remuant consciencieusement afin que les ingrédients n'attachent pas dans le fond de la marmite.
Puis avec soin elle insère ce hachis de poisson et légumes dans sa pâte avant de l'enfourner dans son four à bois préchauffé à 180° (à vue de nez).... et voici le résultat. 
Bon je ne me rappelle pas bien de la formule magique que la Sergine emploie pour réussir ses recettes et je ne tiens pas à le savoir car mon estomac se contente de déguster ces p'tits pains au poisson.

 

Lire la suite