Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Rendez-vous enfer, peut-être !

Rédigé par CHRISTIAN Publié dans #LA PAGE DE CHRISTIAN

Si vous espérez échapper à la réalité en la niant ou en refusant de la voir, vous risquez de tomber de haut; croyez vous vraiment pouvoir ainsi  l'éviter ?
C'est la peur de la maladie qui, d'abord, va vous rendre malade; la peur de la mort vous précipite vers elle. Si vous n'avez pas l'énergie nécessaire pour comprendre et admettre cela, je ne peux rien faire de plus pour vous.
Ceux qui me connaissent bien doivent savoir que j'ai toujours eu à peu près les pieds sur terre. Alors peut-être ai-je évolué dans la démence, la paranoïa, "ça y est, il a complètement basculé dans la théorie du complot, il va devenir irrécupérable et infréquentable". Fichtre ! j'ai attendu l'âge de la retraite, à l'heure où on profite de la vie pour disjoncter; pas de chance le pauvre homme, il était pourtant bien gentil.
Le XXème siècle a connu des évènements dont on pense qu'ils ne pourront jamais se renouveler; c'est bien mal connaitre la nature humaine. Avez-vous déjà essayé de vous mettre dans la psychologie d'un cadre supérieur du parti nazi ou de la SS, d'un membre du politburo sous Staline en URSS ou sous Mao en Chine ? Vous devriez, c'est très révélateur. Est-ce l'argent qui les motivait ? Surement pas, c'est un sentiment de toute puissance, celui du pouvoir de vie et de mort sur leurs congénères humains, il procure assurément une sensation orgasmique non plus momentanée mais permanente; après avoir nié Dieu, on devient Dieu. On appelle ça folie ou psychopathie pour se rassurer mais attention, au départ, ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde, ce sont les circonstances qui les y conduisent.
Oui, de telles personnes sont bien à l'œuvre aujourd'hui, elles disposent d'une technologie avancée dont étaient privé leurs prédécesseurs; c'est pourquoi le phénomène qui était localisé dans l'espace est désormais devenu global. Ils estiment légitimement que leur temps est venu. 7 ou 8 milliards d'individus, c'est beaucoup trop de bouches à nourrir et des emmerdements dont il convient de se débarrasser, il y a lieu d'en éliminer la majeure partie d'autant qu'il est aujourd'hui devenu techniquement possible de surveiller individuellement et de façon permanente le reliquat. Ils ont les moyens d'acheter leurs serviteurs avec le nombre d'échelons qu'ils jugent nécessaire. Comme vous le savez, les consciences humaines ça s'achète, en tous cas, la plupart d'entre elles; tout homme a un prix, n'est ce pas ? Vous n'ignorez par, je pense, que certains départements de recherche des GAFAM et d'autres multinationales travaillent ardûment sur l'intelligence artificielle, le transhumanisme, l'homme augmenté et même l'immortalité; normal quand on se prend pour Dieu. De bonnes âmes vont me dire : "mais oui, et toute l'humanité va pouvoir en profiter". D'accord, voyez-vous la richesse mondiale se répartir équitablement ? Voyez-vous vos conditions de vie s'améliorer ? Elles se détériorent d'année en année. L'espérance de vie moyenne qui a doucement augmentée au XXème siècle stagne désormais, elle commence même à diminuer dans nos pays développés. La génération de nos parents et la nôtre ont eu des vies correctes, ce sont deux générations charnières, celle de nos enfants se détériorent sérieusement; il leur est de plus en plus difficile de devenir propriétaire; eh oui, le grand reset de Davos prévoit la fin de la propriété privée. Avez-vous choisi la malbouffe, l'empoisonnement des terres, les dérives de la médecine qui fragilisent votre organisme et qui vous transforment en malades permanents ? Oui, par facilité.
Souvenez-vous de la devise à l'entrée des camps de concentration : "Arbeit macht frei", nous sommes dans les trains et l'entrée du camp n'est pas loin.
Combien sont-ils ? Pour donner un ordre d'idée, quelques centaines, de toutes origines et de toutes races, leurs noms sont inconnus pour la plupart car leur anonymat est le gage de leur sécurité. Ils sont essentiellement dans les banques qui sont derrière les banques centrales. Pourquoi ont-ils le pouvoir ? Parce que ce sont eux qui créent l'argent ou pas, qui le détruisent, selon les besoins de leur plan; l'argent c'est quoi ? C’est ce qu'il faut appeler la monnaie dette. Leurs valets de premiers cercles sont à la tête des fonds d'investissement, des fonds de pension et des multinationales, on en connait certains qui font l'actualité.
Imaginez un système de monnaie libre, démocratique et égalitaire sur un principe simple : chaque être humain, à partir du moment où, en tant qu'être humain vivant, unique et identifié génèrerait de la monnaie; vous pensez que c'est une utopie, un rêve ? Vous vous trompez, sachez que ce système existe déjà à l'état embryonnaire et il fonctionne en parallèle des monnaies dette (euros, dollars, etc. ).
J'en entends certains qui m'aiment bien se désespérer pour moi, d'autres se gausser; à ceux là je dis : "prenons date" et, le moment venu, si je me trompe, je le reconnaitrai bien volontiers devant vous, avec soulagement.
En attendant, je vais bien, je vous remercie; je privilégie l'autosuffisance autant que faire ce peut, j'ai anticipé la vie saine, la nature et les satisfactions mesurées qu'elle procure.
Allez, bonne chance à tous.

 

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :