Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Le moyen qu’à trouvé ma belle-mère pour me remercier d’exister

16 Juin 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #LA VIE A MADAGASCAR

C’était il y a quelques années de cela, ma belle-mère a voulu me témoigner sa reconnaissance en organisant une fête chez moi, ici sur la côte-Est de Madagascar. Elle a lancé les invitations tout azimut et pour nourrir tous les invités, un zébu a été mis à mort directement devant tout le monde et les morceaux de viande découpés ont été enveloppés dans des feuilles de Ravinala et offert à chacun. Naturellement il y a eu des discours de plusieurs personnes qui voulaient me remercier… d’exister tout simplement d’après le peu que j’ai pu interpréter à ma façon.

Il faut savoir que le plus beau cadeau qu’on peut offrir à quelqu’un c’est le sacrifice d’un zébu qui naturellement est partagé entre toutes les personnes présentes. En effet un zébu est considéré comme une caisse d’épargne. Dès qu’on peut se le permettre on achète un veau de zébu puis on le mène à la pâture tous les jours jusqu’à ce qu’on soit obligé de le vendre ou l’offrir pour une raison ou une autre. Une fête où il n’y a pas de viande de zébu n’est pas une vraie fête.

Et dans les villages de la brousse on peut voir les cornes de zébu qui sont cloué sur des maisons ou sur des poteaux pour qu’on puisse se remémorer ce jour afin qu’il ne tombe pas dans l’oubli. Les zébus sont une vraie richesse car peu de personnes ont un compte en banque par contre de nombreuses familles possèdent un ou plusieurs zébus et tous les jours la viande de zébu est vendue sur le marché local. Souvent c’est sur un billot en bois que sont découpés à la scie ou à la hache les morceaux contenant des os. Tout est vendu, même la queue de zébu est utilisée pour faire une recette gourmande… Ne me demandez pas la recette car je ne mange pas de ce pain là.

Pas loin d'une centaine de convives attendaient patiemment que les orateurs aient terminé leurs discours vantant mes mérites avant de pouvoir recevoir leur petit cadeau. Je ne sais toujours pas si c'était moi ou le zébu qu'on fêtait...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article