Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Vous en avez déjà consommé sans le savoir.

21 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #FLEURS-PLANTES, #DIVERS

Je possède plusieurs arbres qu’on nomme vulgairement Rocou, mais son vrai binôme est Bixa orellana.

Après la saison des pluies l’arbre offre de belles fleurs roses puis quelques semaines plus tard on voit apparaitre des fruits d’un beau rouge foncé. Ces fruits comportent des aiguillons qui sont doux au toucher. Certaines personnes appellent cet arbre également arbre rouge à lèvre car les graines de ces fruits colorent les doigts quand on les touche. Comme cet arbre est originaire d’Amérique du sud, les amérindiens se servaient des graines comme pigment pour leur peinture corporelle, pour se protéger du soleil ou contre les piqûres de moustique d’où le terme de peaux rouges.

Certaines substances du rocou sont utilisées dans de nombreuses préparations comme colorant alimentaire (E 160b). Ce colorant alimentaire se trouve dans de très nombreux fromages à couleur orangé ainsi que dans des confitures, dans du poisson fumé, des biscuits, des confiseries, des sauces, des desserts, des produits de charcuterie, un colorant pour l’huile industrielle etc. Et naturellement on utilise également ces fruits dans la fabrication de cosmétiques dont certains rouges à lèvres, fard à paupières, crèmes etc. Sans compter les propriétés médicinales. Ainsi le Roucou est riche en antioxydants dans les graines et très riche en caroténoïdes et autres substances bienfaitrices.

Bien entendu il n’est pas question de faire sa cuisine avec les graines de cet arbres car il faut savoir que si une plante peut être bonne pour une personne, elle ne l’est pas pour toutes les personnes donc il vaut mieux s’abstenir de vouloir confectionner ses « médicaments-maison » sous prétexte que cette plante contient des antioxydants, qu’elle prévient les maladies osseuses, qu’elle favorise la santé cardiaque, qu’elle aide à la guérison des plaies, qu’elle favorise la santé des yeux, qu’elle protège le foie car elle peut également avoir des effets secondaires chez certaines personnes.

On peut obtenir de la teinture rouge à partir de l'enveloppe protectrice des graines utilisée parfois en Afrique pour peindre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rotsaka 22/05/2021 12:59

Oui mais il faut encore savoir regarder les "petites choses" du quotidien et que la nature nous offre. Une qualité qui se perd avec nos vies de plus en plus déconnectées du vivant.
Bref.
Des tilapias pechés dans le canal, une indication de l occupation du milieu par une espèce introduite aux dépens des espèces locales. Si jamais un jour une photo d un fibata, ce serait top. Ou d une espèce locale qui soit pechable et péchée. J avais vu de magnifiques poissons aux écailles dorées dans un hotel de Manampatra sur la ligne du FCE. Vieil hotel tenu par un descendant de coolie asiatique probablement amené par le colonisateur pour travailler sur la construction du chemin de fer. Ces poissons, parait il, portaient chance. Ils étaient splendides. Jamais revu ensuite.

Si les rivieres et lacs ne proposaient pas grand chose, par contre la peche en mer était souvent si belle et riche... Sur que ce doit etre du meme acabit la ou vous etes car vous bénéficiez à la fois des bienfaits du canal et de la mer.

MADAGASTON 22/05/2021 14:17

D'après les infos que j'ai pu recueillir, filaba ou Channa maculata (poisson à tête de serpent) aurait été introduit à Madagascar et c'est également une espèce envahissante dans trois pays (USA, Japan et Madagascar).
Je vais me renseigner chez les pêcheurs s'ils ont déjà attrapé ce genre de poissons dans le canal des Pangalanes ou les lacs environnants, si ce n'est dans le Mangoro qui a son embouchure à dix km de là où je réside. https://www.gbif.org/fr/species/2391554
En fait j'ai déjà vu pas mal d'espèces de poissons qui ont été pêchées en mer dont un magnifique et grand espadon-voilier porté sur leurs épaules par trois pêcheurs. C'est le poisson le plus rapide du monde qui peut atteindre une vitesse de 110 km/h. Malheureusement ce jour là je n'avais pas mon appareil photo. Par contre j'ai photographié une baleine qui s'est échouée à un ou deux km de chez moi et qui a été vite découpée en morceaux par les habitants des environs. http://puisatier.over-blog.com/2020/04/aux-ames-sensibles-s-abstenir.html

Rotsaka 21/05/2021 13:13

Vous etes un vrai puits de science et la richesse de la faune et de la flore dans lesquelles vous évoluez n'en finit pas de nous émerveiller.
A ce propos, quant à ce qui concerne la faune aquatique, y aurait il des espèces de poissons du canal ou peut être des crocodiles du Nil qui erreraient dans vos alentours pour nous édifier à ce propos aussi.
Jamais trouvé ni vu beaucoup de poissons d'eau douce locaux, si ce n'est leurs alevins, les pirina qui agrémentent le riz pour un repas et le fibata dont on m avait parlé comme d'un carnassier terrible et mal venu.
Pourtant bcp de fleuves et de rivières et une endémicité probable.

MADAGASTON 21/05/2021 16:07

Merci pour vos compliments, mais il n'est pas difficile de partager ce qui nous intéresse car il suffit d'être curieux pour trouver à chaque fois autre chose qui attire notre regard.
En ce qui concerne la faune aquatique, je ne suis pas très informé sauf que ce matin nous avons acheté à un pêcheur quatre beaux tilapias pêchés dans le canal des Pangalanes qui est situé à quelques centaines de mètres et les pêcheurs passent chaque jour devant la maison pour rejoindre leur lieu de pêche. En ce qui concerne les crocodiles, le derniers crocodiles près d'ici a été tué car il causait des problèmes aux villageois et les chasseurs ont d'ailleurs été filmés par une équipe de tournage de France mais je ne retrouve plus la vidéo sur Youtube. Je n'ai pas été témoin de la chasse mais j'ai vu la peau du pauvre crocodile accroché à un fil à linge. C'était il y a environs une dizaine d'années.