Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Quand on cherche sa liberté d’exister

26 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #REFLEXIONS

On est tous des chercheurs. Certains cherchent à passer le temps sans rien faire, d’autres cherchent à s’enrichir quand ils ne cherchent pas à trouver ce qu’ils cherchent. Pour ma part, je renonce à chercher la vérité sur tout car tout n’est qu’illusion. Certains croient être libres mais dès qu’ils boivent un verre de trop ils auront des problèmes à conduire par exemple une voiture. Chercher est un acte qui peut nous engager pour toute notre existence.

La recherche n’est pas une promenade dans son milieu naturel sans chercher à comprendre à protéger à aider à aimer même ce qu’on cherche à connaître.

Pour moi, chercher à connaître la nature me force à une recherche solitaire tout en espérant devenir solidaire en partageant le fruit de mes recherches avec le monde entier.

Le travail de recherche pour connaître telle plante, tel insecte, tel champignon, est plus important pour moi que la solution car si je trouve par exemple un champignon qui n’aura pas encore été étudié, cela me procure plus de plaisir à partager que de trouver une espèce qui a déjà été décrite car pour connaître une espèce déjà décrite où il suffit de lire ce qui correspond à la trouvaille alors qu’une espèce non décrite on a le plaisir de noter et d’étudier tous les caractéristiques dont on est capable pour la partager avec d’autres personnes qui ont le même désir de connaître.

La conception de recherche de la liberté d’exister est bien entendu différente chez chacun. Certains se contenteront d’exister sur un canapé à longueur de journée en sirotant leur bière et en regardant des téléréalités ou d’autres évènement sportifs, d’autres chercheront à travailler nuit et jour afin d’avoir une vie meilleure jusqu’à la fin de leurs jours sans pouvoir en profiter.

En fait notre liberté de penser et d’agir n’est qu’une apparence car nous sommes conditionnés selon notre environnement, nos fréquentations. Nous sommes victimes d’une certaine aliénation qu’on nous distille jour après jour dans les écoles, dans les croyances qu’on nous impose souvent de force par des publicités, ou par des informations souvent déformées de la réalité.

En fait, la liberté d’agir sans entraves dans sa niche écologique sans nuire à personne est pour moi la seule recherche qui m’offre un plaisir renouvelé chaque jour.

Peut-être que c’est aussi l’âge de la sagesse qui a voulu cela chez moi ? Je suis sorti peut-être très tard de mon adolescence et la vieillesse est devenue pour moi la jeunesse de l’esprit.

J’ai souvent été dépassé par les évènements et je me suis souvent rendu compte que je suis passé à côté de certains épisodes de ma vie sans m’y arrêter et quand je les avais dépassé, il était impossible de faire un reset et de revenir pour recommencer. Mais j’ai toujours considéré que ces loupés étaient justement un bénéfice qui renforçait mes expériences car comme dans un bilan, il y a du positif et du négatif… le neutre restant en suspens car on ne sait pas où le classer.

En fait je pense que la liberté est de vouloir tout ce qu’on peut avoir sans entraves et non pas tout ce qu’on voudrait avoir. La liberté est un sentiment intérieur de bien-être. Quand je regarde une belle fleur ou un écrin de verdure, ou encore quand je sens la douceur de l’air iodée de l’océan proche qui est portée par les alizées, je ressens la douceur d’une vie que je ne voudrais échanger pour rien au monde.

Tant que je suis en pouvoir de mouvoir mon corps librement sans contraintes dans mon environnement, je me sens heureux d’exister.

En fait, pour ma part j’ai toujours eu ce sentiment d’être libre quand je pouvais être différent des autres, quand je pouvais agir autrement, quand je n’étais pas obligé de suivre bêlement le troupeau de Monsieur Panurge que je n’ai pas eu l’honneur de connaître. Etre libre est aussi une capacité à être en mesure de se maîtriser, de maîtriser ses pulsions, de ne pas se laisser entrainer par ses sentiments et par ses sensations mais de les accepter dans une certaine mesure, d’avoir une raison qui est capable de juger et de prendre les meilleures décisions quand cela s’impose… dans la mesure du possible.

La beauté de la nature et du vivant est une richesse inestimable et nous en faisons partie intégrante.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Daniel 13/06/2021 22:21

Excellentes confessions spirituelles et existentielles prouvant a nouveau ton besoin vital de te sentir libre et seul au contact et en symbiose avec la nature. Nous avons tant besoin de nous questionner également sur ces questions à la recherche d une certaine quiétude dans ce monde perturbé.

MADAGASTON 14/06/2021 03:36

C'est juste ce que tu écris Daniel, mais pour arriver à se sentir vraiment libre et trouver une quiétude dans la vie il faut être capable de lâcher prise et devenir anticonformiste jusque dans l'âme et ne plus se soucier de tout ce qui est matériel. Ne plus se conformer à ce que les autres veulent nous imposer et cela est très difficile de nos jours, où on est cadré, réglementé, suivi, policé et qu'on est sur la liste des personnes qui ne suivent plus le troupeau de moutons qui veut trouver une issue de sortie par une porte trop étroite. Chacun veut faire son possible pour sortir le plus vite possible alors qu'il existe une autre porte cachée qu'il suffit de trouver.
Mais peut-être qu'un jour quand je serai en manque de publications je développerai un peu plus ce sujet en y mettant des allégories afin de mieux saisir cet état qu'on peut trouver en devenant vieux tout simplement même si un peu de folie peut donner tout de même un peu de piment dans la vie, malgré le fait d'avoir perdu l'insouciance de sa jeunesse.

Daniel 26/05/2021 11:14

Belles paroles pleines de vérités et de liberté ! merci de les avoir partagées.

MADAGASTON 15/06/2021 02:54

En fait, tout est déjà dit à ce sujet et si j'exprime un sentiment personnel, il faut que chacun puisse fournir l'effort nécessaire pour parvenir à un état de sagesse tout en gardant naturellement un, grain de folie afin que la vie ne devienne trop monotone.

Daniel 14/06/2021 18:37

Bonsoir
Je suis en train de lire un livre de Frederic Lenoir dont le titre est "La sagesse expliquée à ceux quii la cherchent". Je pense que tu prouves tous les jours ta sagesse que Lenoir définit comme "une libération de l'individu de l'emprise sociale, qu'elle soit religieuse ou politique" qui l'amène à ne plus adhérer aux normes collectives. Lenoir oppose aussi la religion qu'il qualifie de collective à la spiritualité qui est individuelle et libérée de tous dogmes, règles et normes. Pour lui, cette quête de sagesse aurait un caractère révolutionnaire car "elle incite l'individu à se connaitre et à connaitre le monde, à développer son savoir et sa raison, à devenir libre et à accomplir selon sa nature propre". Tu devrais écrire un livre sur ce thème.