Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Le vol, une pratique bien enracinée à Madagascar

17 Mai 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #DIVERS

En me promenant le long d’un sentier j’ai constaté qu’une famille s’était engagée à cultiver des champs alors qu’ici sur la cote-Est de Madagascar c’est plutôt l’élevage de zébus qui tient le haut du pavé. Mais, il y a de moins en moins d’herbe pour nourrir tous les zébus car les zébus mangent plus vite l’herbe que  l’herbe met à repousser. Ces zébus  sont la plupart du temps laissés sans surveillance toute la journée, attachés avec une corde à la patte pour pouvoir les retrouver le soir.

Mais la viande de zébu qui est une denrée rare attire bien des convoitises et il n’est pas rare qu’un groupe de voleurs se décide à tuer un zébu en emportant de la viande et en laissant la carcasse sur place. Il est même arrivé dernièrement que des voleurs avaient revendu la viande à un boucher qui l’a mis en vente sur le marché le jour même.

Donc comme il est rare de voir des champs cultivé ici sur la côte-Est où le sol est composé de sable, des habitants du village voisin ont eu l’idée d’aller chercher de la terre noire provenant d’alluvions le long du canal des Pangalanes distant de quelques centaines de mètres, et de repiquer des brèdes qui sont des sortes de légumes ressemblants à des choux.

Malheureusement le lendemain le champ a eu la visite de voleurs qui n’ont eu aucun mal à remplir des sacs qu’ils avaient pris soin d’emporter avec eux.

Il faut savoir qu’ici à Madagascar dans certaines régions, le fait de pouvoir s’approprier un bien est considéré comme un acte de bravoure car il n’est pas rare qu’un voleur qui est pris la main dans le sac se fasse lyncher par la foule ce qui est arrivé déjà plusieurs fois à moins de quelques centaines de mètres de chez moi.

En effet, quand certains policiers ou gendarmes font preuve de laxisme ou ne sont pas en mesure de punir les malfaiteurs la foule excédées fait justice elle-même… et cette justice peut être expéditive.

Malgré tout, Madagascar reste un paradis sur terre ou parfois l‘homme est devenu un intrus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rotsaka 17/05/2021 10:57

Oh la oui c est sur qu il y a des vols de zebus en grande quantité et particulierement dans les moments de crise. Mais c est une industrie qui est pilotée par des notables, des vétérinaires véreux, des politiques corrompus. Les zébus sont volés par les dahalo sur les marges de leur zone d évolution, ils sont capables d attaquer un village entier, de tuer pas mal de monde qui se défendrait (et ils se font aussi parfois tuer en grand nombre - des références informées au bout de ce lien dont ces 67 dahalo tués par un village assez récemment https://sites.google.com/site/barademadagascar/histoire/enseignement/chronique-dahalo) et ensuite ils ramenent les zebus a pied dans des zones éloignées pour que ces derniers se reposent, reprennent un peu de poids et pour que les animaux soient "blanchies" afin d etre revendus dans le circuit officiel voire exportés dans des pays de l Ocean Indien qui manquent de viande.
Mais ce business n a plus rien a voir avec le vol traditionnel initiatique.

Et le vol de voisinage persiste et augmente la encore en période de crise.

Quand on voit comment sont organisés les enclos a zebu des hauts plateaux, pour éviter le vol des dahalo, on constate effectivement que cela ne date pas d hier.

MADAGASTON 17/05/2021 14:26

Pourtant, j'ai connu une jeune femme de la région du sud Ouest de Madagascar qui m'a raconté que son grand-père avait un troupeau de plusieurs milliers de bêtes et qu'il y avait régulièrement des vols de zébus, ce qui permettait aussi de créer d'autres troupeaux. Le plus tragique dans cette histoire c'est que là où les zébus passent la faune et la flore trépasse car le sol est rasé et cela crée des lavaka glissements de terrains dans d'autres régions. D'autant que régulièrement on brûle l'herbe sèche pour laisser l'herbe verte pousser.

Rotsaka 17/05/2021 08:39

Bonjour
Oui pour un jeune homme bara au sud de Mada, le vol d'un zébu (mais pas de brèdes ou d autres choses) était un acte de bravoure qui était aussi un genre de rite initiatique. Mais cette pratique et son sens traditionnel n'ont plus réellement cours désormais.
Le vol est aussi une triste conséquence de la pauvreté d'une immense partie de la population et probablement aussi de la destruction de certains moyens traditionnels de gestion de la communauté avec l évolution du temps.
Alors désormais un vol d oeuf vaut bien souvent une belle volée si le voleur est pris sur le fait et ca peut aller jusqu a un lynchage et la mort, comme dans tous les pays ou la population n a plus confiance en la police et la justice. A juste titre généralement.

MADAGASTON 17/05/2021 08:59

En fait les vols de zébus se pratiquent toujours à Madagascar. Ma femme possédait une femelle zébu qui avait déjà fait des jeunes veaux et un jour on n'a retrouvé que la carcasse de la bête c'était il y a environs deux ans. Le mois dernier c'était un zébu qu'on a tué sur place pour n'emporter que la viande une autre fois la police a arrêté un boucher qui avait acheté de la viande d'un zébu qui a été tué dans la nuit dans son parc. En fait on peut lire encore de nos jours que des dahalo volent des zébus dans le sud de Madagascar. Je vous conseille le livre téléchargeable de Emmanuel Fauroux un scientifique qui a étudié la question dans le Menabe et qui m'avait gentiment prêté son livre lors de notre rencontre. A la page 187 il est question de ce que vous dites concernant le "partage" des troupeaux de zébus: https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers10-06/35783.pdf