Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Mes perles roses

23 Avril 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #FRUITS

C’est la saison des perles, mais pas n’importe quelles perles. On les appelle vulgairement les baies roses ou poivre rose, alors que ce sont ni des baies ni du poivre.

Ces petites perles de la taille des grains de poivre alourdissent actuellement les branches de mes nombreux buissons de Schinus terebinthifolius.

Ces buissons ont cela de spécial qu’il y a des buissons mâles et des buissons femelles Donc si vous posséder un buisson femelle sans qu’il n’y ait de buisson mâle dans les environs, il est peu probable que vous puissiez récolter des fruits un jour ou l’autre.

Ces petites perles sont vendues à prix d’or en France et si je me décarcasse, ce n’est pas pour les autres car l’année dernière ma femme a voulu en vendre quelques kg à un collecteur d’épices qui voulait lui acheter à raison de 0,50 € le kg. Elle a préféré laisser les gamins du village venir en cueillir quelques sacs pleins pour qu’ils puissent les revendre et s’acheter des friandises.

Cette année étant assez pluvieuse, j’ai pris les devant et malgré le fait que de nombreux fruits ne sont pas encore mûrs j’ai commencé la cueillette malgré tout car je crains que si j’attends trop longtemps, les fruits qui sont déjà mûrs ne pourrissent ce qui ferait encore plus de travail pour séparer ces petites perles de leur grappe, puis les trier ce qui est un travail très délicat. En effet il faut prendre les grains entre le pouce et l’index les faire rouler entre ses deux doigts pour les détacher sans les écraser.

Un producteur de baies roses m’avait dit un jour que trier les baies roses c’est un travail de femmes car les femmes sont très patientes et elles ont des doigts plus agiles et bien plus douces que celle des hommes.

En fait, j’ai réussi avec mes doigts de travailleur manuel à récolter et trier  une tasse de café pleine en une matinée. Je suis content de moi et naturellement j’ai déshydraté ces petites perles sur mon dessiccateur afin qu’elles se conservent et que je puisse en profiter tout le long de l’année.

Et plutôt que de suivre le stage de Scotwork, je préfère de loin suivre les conseils de ce cher vieil Esope qui disait en son temps : « Mieux vaut tenir que courir ».

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Pierre 23/04/2021 05:07

Il y a quelques années j'en ai ramenées de Mahanoro. Des perles roses qui ont longtemps accompagné mes repas. J'ignorais que ce n'était pas du poivre .