Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

La plante de la divine Martine.

30 Avril 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #FLEURS-PLANTES

Chez les plantes comme chez les êtres humains, il y a maintenant des modes qui se sont développées grâce à des revues qui incitent les lecteurs à agrémenter leur intérieur d’une façon ou d’une autre. Et naturellement quand on est en manque d'idées, c’est parfait car on n’a pas à se creuser la tête pour chercher ce qui nous conviendrait le mieux pour nous faire plaisir.

Ainsi, ma mère qui êtes aux cieux avait un support à plantes dans son couloir et plusieurs plantes y ont prospéré aussi longtemps que je m’en souvienne. Bien entendu, à ceux qui lui demandaient comment elle faisait pour avoir de si belles plantes elle leur répétait inlassablement que c’est parce qu’elle leur chantait une chanson tous les jours. Pour ma part, je n’ai jamais entendu ma mère chanter car elle avait bien d’autres chats et garnements à fouetter car nous étions à six dans la fratrie et le plus âgé était aussi l’enfant terrible qu’il fallait souvent mater avec une bonne gifle qui souvent manquait sa cible car il était très agile pour éviter ce genre de corrections.

Malgré toutes les gifles que j’ai esquivées, je pense qu’inconsciemment ma mère m’a offert cet amour pour les plantes qui me permet de m’intéresser autant à la petite plante dans son pot que des arbres qui poussent à l’autre bout du monde.

Sachant que j’aimais beaucoup les plantes, mon cousin Daniel m’envoie régulièrement des photos de plantes et de fleurs et voici donc une petite plante originaire de Chine qui est à la mode actuellement et si elle était assez difficile à trouver, elle a trouvé désormais une place de choix dans les jardineries et autres magasins de fleurs et plantes exotiques qui se respectent en France. Il s’agit de Pilea peperomioides qu’on appelle vulgairement la plante du missionnaire, je pense que à cause de ses feuilles rondes qui font penser à des feuilles de lotus en miniature ou encore à de la monnaie. Sachant que les missionnaires font œuvre de charité avec l’argent qu’ils récoltent, il n’y a qu’un pas pour prétendre que si on plante une monnaie dans le pot qui contient cette plante on aura de la chance dans sa vie ou autre prédiction de prêcheurs du métaphysique.

Qu’à cela ne tienne, rien que le fait d’agrémenter l’intérieur de la divine Martine lui aura déjà apporté de la satisfaction sans nul besoin de planter un sousou sous la plante.

Photo Daniel

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article