Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Homme libre, toujours tu chériras la mer ! (Charles Baudelaire)

11 Février 2021 , Rédigé par MADAGASTON Publié dans #REFLEXIONS

Non seulement je chéris l’océan qui écrase ses vagues parfois rageuses sur les immenses étendues de sable des côtes de Madagascar mais j’y trouve un puissant pouvoir relaxant que je n’éprouvais que rarement dans la grisaille de l’Est de la France.

En effet, vivre en bord de mer réduit le stress et revitalise notre organisme et rien que le bruit de la mer des vagues incessantes qui roulent sur le sable est un bienfait émotionnel dont je ne pourrai plus me passer.

L’air marin possède une bien meilleure qualité de par son faible taux de pollution et je ne serai pas étonné d’apprendre que le sommeil est bien meilleur quand on vit en bord de mer que dans les terres car lorsque je vivais en France je me couchais toujours tard alors qu’ici dès dix neuf ou vingt heures je suis déjà dans les bras de Morphée. Et chose encore plus étonnante alors qu’en France j’avais du mal à me lever le matin, ici dès quatre heures je suis déjà debout frais et dispo.

Il est naturellement inutile de s’étendre sur l’intérêt de vivre non loin de la mer ou d’un océan car au lieu de remplir son caddie de poissons d’élevage, on peut manger tous les jours des produits frais de la mer qui n’ont aucun km au compteur et pour un prix modique.

Non décidément je ne retournerai pour rien au monde dans les terres car lorsqu’on a goûté et surtout éprouvé les sensations que nous offrent la mer, on ne peut plus se contenter de vivoter ailleurs.

Tôt le matin au bord de l'océan Indien alors que le ciel se confond encore avec l'eau et que l'écume des vagues vient mourir à mes pieds.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article