Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

C'est de la ouate ou du coton?

7 Novembre 2020 , Rédigé par MADAGASTON

Un jour en faisant des courses en ville, nous sommes passé près d'une habitation qui avait dans son jardin un arbre décoré de ouate. J'ai vu que c'était en fait un cotonnier, c'est à dire l'arbre qui fournit du coton en guise de "fruit". 
Et bien entendu si cela ne ressemble en rien aux différents fruits que nous connaissons, en séparant la ouate de son "écrin", j'ai découvert dans chaque gaine qui contient le coton des tas de graines que je me suis dépêché de replanter et surprise, ces graines ont germé et j'ai réussi à avoir deux arbrisseaux qui maintenant me fournissent à leur tour de la ouate ou coton que je récolte soigneusement et qui me sert à rembourrer le coussin sur lequel je suis assis présentement comme diraient les gentilés de certains pays où est récoltée le coton.
Et pour ne pas gâcher le plaisir, les fleurs de cet arbre sont lumineuses à souhait et ravissent la vue du pauvre confiné volontaire à perpétuité que je suis dans mon Eden sur terre. Bien entendu rien ne se passe jamais comme prévu et si de nombreuses graines germent, il y a des prédateurs qui ont jeté leur dévolu sur mes jeunes plants et je me suis demandé, "qui suis-je pour me débarrasser des prédateurs car je fais partie de l'espèce en haut de l'échelle des prédateurs". Donc je laisse les larves de papillons et autres mouches blanches dévorer les feuilles de mes plants de coton car si je plante une centaine de jeunes plants de coton et si l'un d'eux arrive à se reproduire grâce à ses graines je serai satisfait car nous faisons partie intégrante de la faune et de la flore et restreindre le cours naturel de la biodiversité c'est condamner à petit feu sa propre espèce.

 

Les belles fleurs du cotonnier 

Le coton qui émerge au bout de quelques jours de sa gaine et les graines se trouvent bien abritées dans ses pelotes de coton  

Naturellement il y a également des larves de papillon adorent les feuilles des jeunes plants de cotonniers. 

Et la mouche blanche n'est pas en reste pour s'attaquer aux feuilles des arbustes de cotonniers 

Mais les petites rainettes arboricoles veilles au grain et c'est ça aussi la biodiversité.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article