Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le paradis à Madagascar

Les femmes libérées

18 Juillet 2020 , Rédigé par MADAGASTON

Que se soit pendant les périodes de célibat, le début d'une relation amoureuse ou après plusieurs années de vie commune, les relations hommes-femmes sont souvent synonymes de moments magiques et extraordinaires. Mais il y a généralement aussi des phases d'incompréhension, de frustrations et de colère...
En France, certaines femmes se disent:" j'ai mon travail, mon appartement, mon fils, mon chien et je n'ai aucune envie de faire des concessions pour partager cela avec un homme... même si c'est le prince charmant.
Tiens parlons-en du prince charmant sur son destrier et son panache blanc qui vient enlever sa princesse pour l'emmener dans son château où ils vivent heureux et ont beaucoup d'enfants. Aujourd'hui le prince charmant n'est plus (en France et dans d'autres pays riches) une garantie d'aisance matérielle comme ce fut le cas du temps des braves chevaliers avec leur panache blanc qui s'échappait du pot d'échappement de leur deux ou quatre  chevaux, de leur Vespa ou de leur motos.
Bien sûr dans les années 80 il y avait encore des Petty Woman (version moderne de Cendrillon) où la pauvre femme de la classe ouvrière rencontrait un homme portant une chemise blanche qui laissait voir dans son col ouvert une croix plaquée or même les jours de semaine et qui roulait ses mécaniques dans une Spitfire rouge décapotable.
A partir des années 2000 ce n'est plus le prince charmant qui éblouit les jeunes femmes fraîchement divorcées mais c'est d'être indépendantes financièrement, et de faire ce qu'elles veulent.
Hé oui de nos jours le prince charmant s'est fait virer d'autant que le barbecue chez les beaux-parents c'est râpé à cause du confinement... et même les voyages en amoureux n'ont eu que 600 000 résultats alors que les voyages en solitaire ont obtenu deux fois plus de résultats sur Google... toujours avant le confinement.
Je me souviens du temps où le divorce était considéré comme une honte et la divorcée était une looseuses alors que de nos jours la divorcée fait envie car elle fait figure de battante et de femme libérée. C'est devenu pour certaines femmes l'épanouissement sexuel sans forcément d'attache.
La génération du "sans engagement" est en route contre la génération du "jusqu'à ce que la mort nous sépare".
Selon certaines études, les femmes émancipées seraient les plus heureuses sexuellement. (non, elle n'est pas de moi cette étude). D'autant que les femmes d'aujourd'hui acceptent de moins en moins la médiocrité et la routine. Ce qu'elles veulent c'est prendre elles-mêmes leur décision sans être obligées de se plier à un compromis.
Et celles qui veulent se lier à un compagnon ne le font plus par nécessité mais il doit correspondre à un plus, à une valeur ajoutée et qu'il soit capable de leur allumer toutes les lumières d'un chemin bordé de sentiments et de sensations.
Il faut le reconnaître, les femmes assument 80% des tâchent ménagères et 70% de l'éducation des enfants (chiffres à vue de nez). Et si le mari est à la maison, c'est un enfant de plus à gérer (non, les hommes... par pitié ne me jetez pas la première bière).
Pour certaines femmes, il faut le reconnaître, le mariage était le plus beau jour de leur vie mais malheureusement pour elles, il l'est resté car les jours suivants n'étaient plus les mêmes.
Bon, demain on fera l'étude des hommes libérés.... à qui leurs femme faisaient le reproche qu'ils ont changé et qu'ils se laissent aller et qu'ils ne font pas d'efforts et qu'ils...


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jumbofreddy 18/07/2020 18:57

oui mais les jours heureux des femme libérées ne durentps trs longtemps; dés les prmières rondeus et la ménopause ( 50 ans) elle ne passionentplus grnd monde et se retrouvent seules à fréquenter les sites de rencontre pour retrouver un vieux de leur age qui les trouve bien trop vieilles! et qui leur préférent une jeunette de 30 ans ou moins s'il a l'argent!

MADAGASTON 19/07/2020 05:42

Et pourtant j'ai connu des femmes de plus de cinquante ans qui pourraient remonter les bretelles à bien des jeunettes de 20 ou 30 ans de moins qu'elles car souvent, elles sont vraiment déchargées des tâches ménagères que femmes plus jeunes qui doivent s'occuper de l'intendance de la maison et en plus travailler pour faire bouillir la marmite alors que les femmes d'un certain âge n'ont plus de préoccupations de ce genre car elles ont déjà un bagage solide pour la plupart et qui les met à l'abri pécuniairement et peuvent se consacrer entièrement à leurs passions quelles qu'elles soient. Bien entendu il y a des cas particuliers mais il n'y a aucun mal à se faire du bien et chercher l'âme sœur autant au coin d'un bois que sur son écran qui lui colorera sa vie...